Genève – Alep mensonges & marchandages !

Genève – Alep mensonges & marchandages !

Alep, est située au Nord de la Syrie. Capital économique du pays avec 5,8 millions d’habitants en 2014. Ses quartiers de l’Est, sont dans les mains des rebelles islamistes depuis août 2012. Quant à sa province de l’Est, elle est occupée par Daech et le Nord-Ouest jusqu’à la frontière turque, est occupée par Al-Nosra et Ahrar Al-Cham.

Ahrar al-cham

Front Islamique Ahrar al-Cham

En novembre, l’offensive de l’armée syrienne est partie du Sud d’Alep en direction de Koueiress qui était encerclé par daech. Une fois libéré, l’offensive a bifurqué Nord-Ouest en direction de Nebbl & Zahraa pour libérer les deux localités assiégées depuis plus de trois ans par Ahrar al-cham et Al-Nosra et couper la ligne principale d’approvisionnement des jihadistes de la Turquie. Ces avancées ont rendu les investisseurs des rebelles islamistes qui ont dépensé des milliards pour la destruction de cette ville, très furieux. Ils ne cessent depuis des jours de multiplier les contestations et les mensonges pour justifier une intervention au sol. Il est vrai que la situation sur le terrain n’est plus à leur avantage.

L’objectif commun des russes et des syriens vise à sécuriser essentiellement les frontières pour en finir avec ces islamistes et les couper de leur soutien extérieur. Nous avons, à maintes reprises, demandé aux responsables politiques français d’exiger de leurs alliés (Turquie, Liban et Jordanie) de fermer les robinets d’approvisionnement des islamistes (fermeture et sécurisation des frontières). Si la France aurait choisi cette solution, la souffrance du peuple syrien aurait été allégée. Se sont les russes qui les ont mis en œuvres avec l’armée syrienne.
Quant à l’opposition occidentale du Golfe Persique, cette dernière n’est pas pressée de parler politique pour mettre un terme à la guerre dans son pays et elle est incapable de se désigner un représentant ! Les représentants de l’Etat syrien ont trouvé à Genève des opposants et non une opposition.
Pas étonnant ! Ces individus, n’ont aucune pensée idéologique à défendre, ou programme politique qu’il soit individuel ou commun à proposer aux syriens.
Ils ne sont pas concernés par la souffrance du peuple au nom de qui ils se permettent de parler et d’agir. Depuis cinq ans, ils nous relatent les exigences de leurs commanditaires. Cinq ans, et un seul programme politique « le départ de Bachar ». Et, aujourd’hui, face à eux mêmes, ils se trouvent creux, incapables de définir leurs besoins, de dessiner une stratégie et répètent ce que leurs commanditaires leurs dictes : bombardements de civils, l’armée syrienne avance à Alep …
Voilà en réalité le fond du sujet : l’armée syrienne avance et eux se découvrent et perdent complètement en crédibilité. Selon leur dire, le représentant de l’ONU leur a même fait comprendre qu’il était de leur intérêt de se présenter à Genève sinon, ils n’auront plus d’aides ! C’est pourquoi, ils sont arrivés dispersés et en retard. Ils se trouvent que ces négociateurs n’ont rien à négocier !
En dehors de l’armée de l’islam et de Ahrar al-cham, invités par l’ONU pour négocier, qui représentent ces opposants sur le terrain ? Ils se disent être contre les avancées de l’armée syrienne, donc contre la libération des villages et localités des mains des islamistes, et ils sont contre les frappes russes et accusent en même temps Bachar de fabriquer les islamistes ? Depuis plusieurs jours, ils critiquent les frappes, parlent de villes encerclées, de situation humanitaire. Mais, l’armée syrienne a pris des positions de : al-nosra, Ahrar al-cham, l’armée de la conquête et de dech que se soit à Alep, Lataquié ou Deraa. Et par ailleurs, elle a avancée dans les localités autour de Damas contre essentiellement l’armée de l’islam.

Quel est le problème de ces individus ? Que défendent-ils réellement ?
Ces individus choisis, aux parcours professionnels indéniables, travaillaient où sont toujours actifs pour le compte des entreprises étrangères ou des états étrangers. Durant toute leur vie, ils ne se sont jamais préoccupés du sort du peuple syrien pour le rendre libre, indépendant et fort de son économie et de son industrie. Ils ont plutôt contribué pendant toute leur vie professionnelle au rayonnement des états tiers dans des pays tiers. Donc, du moment où ils ne vivent pas dans leur pays d’origine et ne connaissent pas ses évolutions, ne participent pas à son enrichissement : culturel, économique et politique peuvent-ils être des portes parole du peuple syrien et demander en son nom le bombardement du pays par ses mêmes États tiers. Leurs critiques aussi sincères soient-elles, produisent-elles des effets positifs et des idées utiles aux services des syriens ?
Leurs retards, leurs désaccords, leurs mensonges répétitifs depuis leurs arrivées à Genève par l’intermédiaire de différentes personnalités, est une insulte à l’égard du peuple syrien qui vie dans la souffrance et dans l’attente de la paix.
Enfin, depuis hier, la diplomatie française condamne l’avancée de l’armée syrienne à Alep. Et nous, nous condamnons la déclaration de cette diplomatie qui défend Ahrar al-Cham et al-Nosra à Alep.
La carte ci contre, montre comment l’armée syrienne a coupé le territoire au Nord d’Alep d’où arrivent les approvisionnements des islamistes qui départagent le territoire entre Ahrar al-Cham, Al-Nosra à l’ouest et daech à l’Est. image
Des milliers de civils ont été libérés du siège imposé par ces groupes armés. Ils exaltent depuis hier leur joie de renaître de nouveau. Pourquoi la diplomatie française est mécontente et condamne la libération de ces civils ? Pourquoi défend-elle les groupes islamistes qu’ils les encerclaient depuis trois ans ? N’est-il pas de son intérêt et celle de son peuple d’appuyer l’armée syrienne qui combat ceux qui menacent la sécurité du peuple français et qui oblige son gouvernement à prolonger l’état d’urgence ?

Tous sont des faiseurs de contes : les portes paroles, les « faiseurs de déclarations » qui « exhortent, » et « avertissent » et « appellent à l’action », les «spécialistes de la Syrie », les « militants démocrates» etc
Oh peuple syrien, nombreux sont ceux qui se sont trouvés en utilisant ton nom !
Le chemin de la paix reste périlleux et long !

49 commentaires sur « Genève – Alep mensonges & marchandages ! »

Laisser un commentaire