Le terroriste Mohamed Allouche chef du fil de l’opposition syrienne à Genève !

Peut-on fermer les yeux sur la présence en Europe du chef de l’armée de l’islam Mohamad Allouch, et la reconnaissance qui lui est accordé par les chefs d’Etats occidentaux ? Nous sommes indignés du silence total des peuples libres, sur la présence de ce terroriste en Europe ! Indignés de constater l’absence de consciences. Or, le peuple syrien paie le prix pour leur liberté !
Avec indignation, nous constatons jour après jour, que nos craintes sur le rôle accordé par les occidentaux aux groupes terroristes de l’armée de l’islam et Ahrar-al-cham alliés sur le terrain avec d’autres groupes sous la bannière du « Front islamique », se confirment. Leurs crimes et objectifs sont complètement banalisés voir même occultés.

 imagehttps://fr.m.wikipedia.org/wiki/Front_islamique_(Syrie)

L’émissaire de l’ONU pour la Syrie, Staffan de Mistura réinvite à Genève ce terroriste en tant que négociateur en chef de l’opposition pour les pourparlers de Genève. Et, dans les pages du journal le Monde (13/3/2016), qui accorde de l’importance à ses propos, il est présenté comme tel sans aucune précision sur son appartenance réelle : « Le Haut comité des négociations (HCN), rassemblant les groupes clés de l’opposition et dont M. Allouche est le négociateur désigné, insiste sur la « constitution d’un corps transitoire doté de tous les pouvoirs exécutifs » dans lequel Bachar Al-Assad « n’a pas sa place ».
Pourtant, Hélène Sallon qui lui accord un interview le 5 février dernier, ne manque pas de le désigner, dans ce même journal, comme un salafiste :  » Originaire de Douma, dans la banlieue de Damas, Mohamed Allouche, 45 ans, est membre du bureau politique de Jaish Al-Islam, un groupe rebelle syrien d’obédience salafiste soutenu par l’Arabie saoudite. Il est signataire de la déclaration de Riyad de décembre 2015, qui réunit une centaine de représentants politiques et militaires de l’opposition syrienne. Le Haut Comité des négociations (HCN) l’a désigné négociateur en chef pour les pourparlers de Genève, après la mort de son cousin Zahran Allouche, le fondateur de Jaish Al-Islam, tué dans un bombardement en décembre. « 

Nos indignations visent l’AFP, qui relève le rang de cet individu au niveau de « l’homologue » du représentant de l’Etat syrien.
Normalement, les négociations inter-syrienne, devaient reprendre sans aucun préalable. Mais, Mouhamad Allouch, ce pacifique de l’opposition reconnu comme tel par les occidentaux dont la France et qui ne veut rien d’autres qu’un Etat islamique, a déclaré à deux agences de presse, dont l’AFP : « Nous considérons que la période de transition doit débuter avec la chute ou la mort de Bachar al-Assad »
Il vient à Genève avec cet esprit de paix !

 » Je ne vous dirai pas : changez de caractère ;
Car on n’en change point, je ne le sais que trop ;
Chassez le naturel, il revient au galop ».
Lisette, dans « Le Glorieux » de Destouches 1732.

5 commentaires sur « Le terroriste Mohamed Allouche chef du fil de l’opposition syrienne à Genève ! »

Laisser un commentaire