Thomas Friedman, le BHL américain, conseil à Trump de soutenir Daesh en Syrie !

Dans un article intitulé « Quand le New York Times conseil à Trump de soutenir Daesh”, le journaliste indépendant Maxime CHAIX, nous livre une traduction et une analyse clairvoyante, d’un conseil adressé par l’éditorialiste du New York Times, Thomas Friedman, au président américain D.Trump.

Thomas Friedman, le Bernard-Henri Levy américain, nous révèle ainsi ses intérêts politiques et son mépris des vies humaines et particulièrement celles des syriens.

Indifférent, ce personnage est prêt à soutenir, coûte que coûte, une idéologie barbare au détriment de la sécurité du monde, dans un seul but : vaincre la Syrie et son président Bachar Al-Assad.

A travers les déclarations successives des présidents américains, depuis maintenant quatorze ans, nous savions que détruire la Syrie : état et infrastructures est un de leurs objectifs. Il faut dire que la Syrie connaît l’importance de sa position géographique qui intéresse plus d’un Etat. Par conséquent, ses choix économiques qui garantissent son indépendance, frustrent les occidentaux particulièrement les américains qui ont du mal à accepter le refus syrien d’installer chez eux, les enseignes américains comme McDonalds, Coca Colas, Nike, Pizza Hut… et qui refuse aussi d’adhérer à l’OMC et, nationalise ses ressources naturelles.

Ainsi, aux choix économiques de la Syrie, s’ajoute sa position géographique et sa position intransigeante au sujet de la présence israélienne dans le Golan syrien. Ces quelques raisons suffisent aux américains pour considérer la Syrie comme étant un état voyou à abattre quel qu’en soit le prix à payer par la population.

Avec la guerre en Syrie, nous avons appris jusqu’où irait l’avidité du pouvoir américain !

https://www.contrepoints.org/2017/04/16/286789-new-york-times-conseille-a-trump-de-soutenir-daech

Laisser un commentaire